Du dessin à l’usinage…

Aujourd’hui je vais vous présenter le projet sur lequel je planche actuellement, au travers des différentes étapes qui vont me permettre de réaliser une gravure perso sur ma réplique de m4 katana WE.

Sur cette réplique je m’essaye au marquage « fantaisiste ». J’ai décidé de dessiner un corbeau, suivi du texte « DIRTY RAVEN » et « Cal. 5.95mm ». Ce design va me permettre d’expérimenter les différents types d’usinages possibles, tels que l’usinage de poches, l’usinage suivant un profil intérieur/extérieur…

  • Dessin de test

La première étape est de créer son modèle pour un dessin original, puis faire un photomontage pour visualiser le rendu:

Corps-AR15-Lower-essai dirty 2
Voila ce que j’espère obtenir

Cette étape se fait plus ou moins en parallèle de la suivante.

  • Le dessin vectoriel

Pour cette seconde étape, un logiciel de dessin vectoriel est nécessaire. Je suis parti d’un dessin .jpg d’un corbeau, qui m’a servi de support pour en tracer les principaux contours, puis j’ai ajouté le texte en dessous avec la police de caractère souhaité. Tout les éléments destiné à la gravure devront être transformé en tracés vectoriels.

IMG_20160827_123840

Une fois tout les tracés réalisés, il faut redimensionner l’image à la taille souhaitée (ici, environ 35mm x 38mm), et exporter les chemins dans un format qui conserve les informations de chemins vectoriels.

  • L’export en.dxf

Pour pouvoir travailler avec mon logiciel de FAO, j’ai cependant besoin d’avoir un dessin en .dxf, qui est en quelque sorte le format de fichier standard pour du dessin industriel en 2D. Pour l’obtenir, je passe par un autre logiciel, qui va simplement me permettre de convertir le tracé vectoriel en fichier .dxf en prenant toutefois garde à ne pas perdre les informations d’ échelles et d’unités.

IMG_20160827_123955

  • La création de la gamme d’usinage

Je peux enfin ouvrir mon image dans un logiciel de FAO, qui va me permettre de définir tout les paramètres d’usinage : générer les parcours outils en fonction des types d’opérations souhaités, profondeurs de passes, vitesses d’avances…

IMG_20160827_114627

Une fois le programme d’usinage créé et correctement paramétré, le logiciel me permet d’obtenir le G-code qui servira à piloter la fraiseuse via un dernier logiciel de pilotage numérique.

  • Simulation d’usinage/Usinage test

Dernière précaution avant de lancer l’usinage sur une pièce potentiellement couteuse: réaliser une simulation de l’usinage via un logiciel de test afin de s’assurer que l’outil se déplace correctement, et je réalise également toujours un usinage test sur une plaque de medium afin de vérifier le rendu de l’usinage, m’assurer que la profondeur du marquage est suffisante, que les dimensions sont correctes, etc…

IMG_20160827_121454

Pour cette fois, les dimensions sont OK, mais certains détails de mon dessins ont disparu car trop petit vu le diamètre de mon outil de gravure, et les lettres se touchent… bref ce n’est pas parfait, il faut que je revienne sur mon dessin, et/ou sur mon programme d’usinage. L’usinage est peut-être un peu trop profond, à voir…

Après avoir corrigé mes paramètres d’usinages, je tente un nouvel essais sur du medium peint en noir cette fois, pour mieux faire ressortir l’usinage.

Essai n°2
Les bavures sont dû à la peinture qui « colle » la couche superficielle de particules de bois

On ne s’en rend pas bien compte sur cette photo à cause des bavures dû au bois collé par la peinture mais cette fois ci c’est mieux, le tracé est plus fin, moins grossier.

C’est parti pour l’usinage final!

  • Réalisation de la gravure

En cours de gravage
durée de l’usinage: 1h37min…!

1h37 d’usinage… l’usinage des poches dans les lettrages « DIRTY RAVEN » a pris énormément de temps, j’ai voulu jouer la sécurité pour éviter toute casse d’outil et avoir un état se surface parfait, mais j’aurais pu optimiser mes vitesses et le nombre de passes pour gagner un peu en délais de réalisation.

Et voici le résultat! C’est top!

Finished engraving
🙂

Je vais laisser cette gravure brut afin qu’elle soit bien visible, afin qu’elle fasse ma pub sur les terrains!

gravure terminé DIRTY RAVEN
J’ai également gravé du texte à coté du sélecteur de tir, façon custom shop 😉

Maintenant, vous savez tout (ou presque… il faut bien garder une part de secret 😉 )! En suivant ce lien, vous trouverez d’autres exemples de gravures, Airsoft ou non, réalisées par mes soins. Car bien entendu, cette méthodologie s’applique ou se décline avec un peu de travail dans plein d’autres domaines.

Je suis bien entendu ouvert à tout projets 😉 (via ce formulaire de contact)

 

-kC-

 


Si cet article vous a plu, n’ hésitez pas à le partager, à vous abonner, et à commenter si vous avez des questions ou remarques!


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :