Feedback, OP Greeley!

Une OP mémorable!

Allez, on va se faire un debrief’ chronologique:
Arrivée sur le terrain vers 7h30, le parking était déjà bien plein mais un sympathique orga était là pour trouver une place à tout le monde, merci à lui! Un peu léger en navette effectivement pour monter le matos, nous avons dû y aller à pied avec le matériel de jeu le matin. Heureusement Tigre nous a aidé à transporter l’équipement de camping en 4×4 en fin de journée, merci à lui!

Une préparation et une organisation au top pour l’accueil, le passage chrony, distribution des items de jeu, et le brief’ samedi matin! Je ne connaissais pas le terrain d’Amafrance, une infrastructure au top!

Nous serons le 66e régiment NVA, indicatif radio « Noix 2 » pour le reste du weekend 🙂

66th reg. NVA PANV Vietnam war airsoft Op greeley

Et c’est parti pour une immersion totale, et une 1ere traversée du terrain en compagnie de Noix 1, pour rejoindre notre point de départ pour ce weekend de Folie: Vang Tat, dans la partie Laotienne du terrain!

Arrivée sur place, et le grand chef annonce la couleur: tout le monde sort ses papiers, les éventuels espions débusqués seront fusillés sur place…! Pas d’espion dans le groupe, ouf.
Rapidement, la 1ere mission tombe: localiser et établir le contact avec une petite équipe soviétique et sa batterie anti-aérienne, perdu en territoire Laotien.  Quant à Noix 1, ils partent sécuriser la colline 875, qui sera notre 1er et principal point de chute en territoire Vietnamien pour le reste de l’OP.

On nous file un cap approximatif… et c’est parti. Et vite, le chef (indicatif « Liberté ») ne semble décidément pas être un tendre! Il faut être sur place dans moins de 30 min: il semblerait que l’ envahisseur capitaliste ait également eu vent de cette présence communiste à proximité…
Et là, premiers coups de stress: nous suivons le cap donné, mais nous arrivons en limite de terrain sans avoir vu le moindre missile ou russkof’… Nous prenons un nouveau cap, empruntant plus ou moins la piste Ho chi minh… Nous tombons sur les premières mines Anti- personnel (les LRRP étaient déjà passé par là?)… Et nous finissons par trouver le site de lancement. On établit un périmètre de sécurité le temps de vérifier à qui nous avons affaire; Les russes sont clean, mais il faut déguerpir rapidement, ordre du général: un Huey UH1 vient justement d’ être abattu, toujours en territoire Laotien! On prend le temps de piéger la zone avant de partir 😉

Nos camarades russe semblent intéressés par cet hélico et son pilote, ils vont nous accompagner pour la suite…

Le site du crash est trouvé plutôt rapidement, peut être même trop rapidement? Car on se fait sévèrement accrocher en établissant un périmètre de défense (du Mike Force en face?) mais nous réussissons à maintenir la zone, quasiment par miracle grâce au renforts d’ un commando Dac Cong. Nous subirons en représailles plusieurs bombardement d’agent Orange, nous empêchant d’établir un poste avancé pour soigner nos blessés et d’accéder à l’épave, ce qui laissera aussi au pilote le temps de se planquer…

Nous finirons par récupérer ce fameux pilote vivant, ainsi que des négatifs de photos qui ont visiblement fait plaisir à nos amis russes…!

Il nous faut donc désormais évacuer ce pilote, en vie si possible. Noix 2 ouvre la route, les dac cong moins nombreux mais plus mobile (moins chargés) escortent le Yankee.

Étape à Tan Canh, et là, un véritable massacre: à peine le temps d’établir le contact avec les autochtones (Laotien, bizarrement…) et le village se fait encercler par du mike force, du grunt, le tout appuyé par un huey nous coupant la seule voie de replie. Nous resterons sur place pour tenter de « fixer » les assaillants pendant que l’ escorte Dac Cong tente une sortie… Des morts, des blessés partout… le chaos. Le coup de grâce: un bombardement d’agent Orange pour achever les blessés. NVA 2 est décimée, jusqu’ au dernier. Mais nous apprendrons plus tard qu’une partie du commando a réussi son exfiltration, nous ne serons pas morts en vain!

Pause repas. (en passant, les repas philippin étaient super!)

Une nouvelle mission tombe rapidement : Espérant profiter du bon moral des troupes grâce aux victoires du matin, le commandement décide un coup de poker: un assaut sur la base avancée US à proximité de Tan Canh! Une offensive de masse sur la principale base US de la région! les troupes sont galvanisés, premières charges d’infanterie du weekend!

Après avoir résisté à plusieurs vagues quasi kamikazes, la base finie par tomber. Mais pas pour longtemps: un contre-offensive fulgurante nous déloge de là, nous faisant même craindre la capture de notre poste médical avancé, laissé sans surveillance à la fin de l’assaut…!

Le commandement craint que la contre-offensive ne se poursuive jusqu’à notre base principale de la colline 875… il est temps de passer sur la défensive. Le chef veut aller vite, mais nous prenons tout le même le temps de faire une halte à Tan Canh, pour collecter la « taxe d’effort de guerre » auprès des marchant Laotiens restés trop passif à notre goût lors de l’assaut US…

La contre- offensive se fait attendre, nous laissant largement le temps de préparer nos défenses… Et laissant également à ce cher Jacques Tranquille l’occasion de tenter d’assassiner notre général! La fouille de son cadavre révèlera qu’il s’ agissait d’un espion à la solde de la CIA :O

Les premiers accrochages, principalement des Mike Force (coucou Mike 3 😉 ) tentant de s’infiltrer, sont repoussés sans trop de pertes. puis arrivent les troupes régulières. Sur un premier front, puis un second… d’autres Mike, et Lrrp élargissent encore le front, les lignes de défense avancée sont contraintes au repli… Mais nos valeureux guerriers tiennent bon, saisissant la moindre opportunité pour tenter de reprendre quelques mètres à l’ennemi, au prix d’ un lourd sacrifice humain!

Les troupes capitalistes semblent alors marquer une pause, nous permettant de tenter et réussir une sortie… Le commandement nous laisse alors carte blanche, et le choix est vite fait: Ce sera une action éclair, potentiellement suicide, jusqu’ au camp US, en espérant que la surprise force une partie des troupes US nous assaillant à se replier pour défendre son campement!

Nous arrivons sur place avec la plus grande méfiance, la zone paraissant terriblement calme: Mais non, le camp n’ est surveillé que par une unique sentinelle! :O celle- ci est capturée, et nous avons l’incroyable occasion de piéger tout le campement US sans être inquiété!

Nous poursuivrons ensuite notre route jusqu’ au village de Dak Seang. Très jolie petite contrée que nous n’avions pas encore pu visiter, dans laquelle nous débusquerons tout de même un villageois ayant « sans nul doute » trahi sa patrie, car il possédait des papiers non-vietnamien. Il sera égorgé, pour l’exemple. Le général sera fier.

C’est alors que la colline Ngoc 875 nous rappelle: apparemment, ça chauffe!

retour à la colline, mais trop tard, on se fait cueillir par une unité mike avant d’avoir pu faire la liaison avec nos unités sur place. Le couperet tombe: la colline est perdu, tombé aux mains des US=> fin de partie! Mais pas fin de journée…

L’ambiance en zone neutre est tout aussi immersive que la journée de jeu, avec de la bonne musique des 60’/70’s, une remise de courrier à tout les joueurs, de la bonne popote, des copains… mais je n’en profite malheureusement pas a fond car je suis KO de ma semaine de boulot, je préfère me coucher tôt (à 22h je pionçais déjà) pour pouvoir profiter de la journée de dimanche.

Le lendemain, quelques ajustement de règles, un petit bilan de la veille qui montre déjà que l’Op semble avoir répondu à 300% aux attentes de chacun, et c’est reparti!

Nous serons cette fois associés a la faction Vietcong 2, au Russes et au commando Dac Cong, au départ de Ben Het pour partir à la reconquête de Ngoc 875. Ça va chauffer, les troupes sont à bloc, et les UH1 de l’envahisseur font des passes de suppressions sur le village avant même le départ de notre groupe d’assaut, visant sans discernement villageois, combattant et bétail. Notre assaut vengeur n’en sera que plus sanglant.

9h45, c’ est le top départ. Nos groupes doivent arriver sur Ngoc par le nord, tandis que NVA 1 et les autres factions alliées s’occupent des autres axes, afin de former un étau implacable sur les US retranchés dans NOTRE camp. Plusieurs embuscades nous attendent sur notre chemin (Un joueur recevra une bille accidentellement dans le conduit auditif, j’ espère qu’il n’a rien eu de grave!), jusqu’ à ce que nous parvenions à faire la jonction avec NVA 1, et à établir nos postes avancés respectifs a une distance idéale pour harceler les troupes US.

Nous prenons rapidement l’ascendant, si bien que que l’adversaire a une fois de plus recours à l’agent orange pour nous obliger à garder nos distance… Nous levons alors le pied, le but étant de faire durer le jeu jusqu’à au moins 11h… Commence alors un des moment les plus fun de l’OP: NVA2, soit 6 gugus, lançant une série de grosses charges d’infanterie complètement suicidaire sur les positions américaines, pour le spectacle et pour passer le temps 😀 On a mangé de la bille sévère à chaque fois, mais qu’ est ce que c’ était marrant!

11h, les choses sérieuses reprennent. Il faut qu’on prenne cette foutu position. Nous décidons de partir encore un peu plus large sur le flanc gauche, aidé par quelques Vietcong. Ça progresse super bien, super propre et coordonné, on déloge un groupe de Mike malgré quelques camarades fauchés par des tirs fratricides, et la colline tombe 🙂

Pas de répits, les US se replie sur Tan Canh village, mais nous leurs emboitons le pas! Notre groupe est cependant stoppé net par un groupe d’autochtones ayant choisi d’aider l’envahisseur! Nous les avions de surcroit confondus avec des Vietcongs alliés… nous sommes mis en déroute mais le village est pris par les autres unités communistes.

Survient alors une autre séquence mémorable du weekend: Informé de la trahison des villageois, le général décide de rassembler et de contrôler tout le monde à Tan Canh, mais cela tourne au vinaigre lorsque ceux-ci refusent de se désarmer! Tout le monde se retrouve aligné face à un peloton d’exécution lorsque l’un des villageois, dans un dernier geste de désespoir, tente de prendre en otage le général à l’aide d’un couteau! Je l’abat aussi sec, et le reste de ses camarades est également abattu. Un doute subsistera tout de même quand à leur réel implication des les accrochages survenu un peu plus tôt…

L’ensemble des forces se retrouve désormais aux portes de la base américaine de Tan Canh pour l’assaut final, et quel assaut! des vagues d’infanterie, des fumigènes, de la grenade, des cris, des tranchées… l’ apothéose!

Cette OP restera une des meilleures à laquelle j’ ai pu participer. Tout y était, l’ ambiance, le jeu, le fairplay, les copains, le terrain, la météo… la bouffe… les tenues… l’idée des mines avec les poches d’air… les mortiers…. une touche de roleplay et une petite pointe de milsim…

A quand la prochaine?

 

-kC-

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :