P38, WE

C’ est au tour d’une réplique peu courante de passer par la case gravure: un P38 fabriqué par WE!

AVERTISSEMENT: Pour couper court à toute polémique potentielle sur cette réplique Allemande WW2, Clarifions les choses de suite: aucun sigle ou inscription « litigieuse » ne sera réalisé, et ne le seront jamais, même sur d’autres éventuels projets. Inutile de demander.


Présentation

C’ est la première fois que j’ai une réplique de P38 entre les mains. Et moi qui suis fan de Beretta, une chose m’ a clairement sauté aux yeux: Beretta a « pompé » toutes ses conceptions sur ce modèle!

Il n’ y a qu’ a voir toutes les similitudes entre ce modèle et les modèles de Beretta tels que le 81, ou meme le 92: La forme de la culasse et sa fenêtre ouverte/ canon apparent, le levier de sureté/ désarmement, la détente et sa barre de liaison, la double action, le levier de démontage, l’ arrêtoir de culasse… Le système de verrouillage du canon… Prenez un P38, coupez- lui le canon et vous obtenez pour ainsi dire un M81!

Mais revenons- en à notre projet.

Le souhait de son propriétaire est de reproduire un P38 de 1943, issu des usines du manufacturier Walther, variante « AC 43 ». Au cours des années, les différentes variantes de P38 produits par Walther, Mauser… étaient identifiable par le biais de ce numéro de variante, AC XX, BYF XX… ainsi que par différents tampons présent sur l’arme.

Commence alors le travail de recoupage d’ informations… Bien aidé par le propriétaire de la réplique sur ce coup ^^

montage tracés P38-1
On retouche et assemble plusieurs photos, que l’ on met à l’ échelle afin d’ obtenir les tracés les plus fidèles possibles.

Une des grosses difficulté du projet sera sans doute de venir graver le numéro de série sous le canon… Pas sûr d’ avoir le dégagement nécessaire pour accéder avec ma CN!

Et enfin, cette fois ci le chargeur de la réplique sera également gravé.


Réalisation

– La culasse & la carcasse:

Pour reproduire l’ aspect des marquages frappés du vrai P38, en plus des soins apportés aux tracés, je vais utiliser une pointe de gravure de 60° et volontairement fausser la mise à niveau des pièces à graver pour obtenir une profondeur d’ usinage non- constante, ce qui va également provoquer une légère variation de largeur de traits. L’effet est subtil mais renforce parfaitement l’impression d’avoir des marquages frappés.

– Le bloc canon:

La plus grosse difficulté a donc été de réaliser le marquage du numéro de série sous le canon. En effet, la taille de la broche de ma machine m’ empêche d’ accéder perpendiculairement à la surface à graver sans venir en collision avec le canon… Et mes outils de FAO ne me permettent malheureusement pas de graver des plans inclinés. Il m’ a donc fallu ruser, aussi bien sur le programme d’ usinage, que sur l’ outil et le montage d’ usinage pour rendre cette opération possible!

Sans m’ éterniser dans les détails:

  • J’ ai tout d’ abord repensé le montage d’ usinage afin de rendre le plus accessible possible la surface à usiner. La découpe réalisé sur ma table pour mon projet de SP5 K m’ a été utile pour avoir le dégagement nécessaire pour monter le canon à la quasi- verticale!
  • J’ ai ensuite réalisé mon programme d’ usinage en conséquence, notamment pour minimiser l’ impact de l’ usinage « non – plan »;
  • Et enfin j’ ai utilisé une pointe fine, de 15°, afin que la variation de profondeur qui est plus importante ici n’ ai pas plus d’ impact sur la largeur de trait que pour les autres usinages.

On retrouve donc bien l’ illusion de marquages poinçonnés sans que les contraintes de réalisation ne soient visibles 🙂 Mission accomplished!

– Le chargeur:

Je réalise également les marquages présent sur le chargeur du vrai P38 sur cette réplique. Un « P.38 » sur le flanc gauche et le tampon du manufacturier sur la face arrière. La matière et/ ou la peinture semblent différente du reste de la réplique, car en commençant par la face gauche je constate que la gravure « bave » un peu… La matière qui colle comme sur mon m870 A&K ? A moins que ce ne soit la peinture s’ écaille, je ne aurais pas trop dire…

J’ ai réussi à rattraper le coup et à éviter ce problème lors de la gravure sur la tranche du chargeur en réduisant ma profondeur de passes à 0.01mm (!) et en triplant la vitesse d’ avance.


Résultat final

Ne reste plus qu’ à remonter la réplique et à vous faire profiter du résultat! Les gravures seront laissées brutes en attendant d’ être repeintes ou que la réplique soit carrément bronzée par son propriétaire, pour un résultat encore plus authentique.

 

-kC-

 

10 commentaires sur “P38, WE

Ajouter un commentaire

      1. Ah j’avais pas vu ! Justement parce que c’est harmonieux je pense, c’est du plus bel effet ! Et comme ça tu as un bon contraste entre la réplique et le fond, +1 !!

        J'aime

      2. Oui, au debut j’ai testé sur d’autres fond et j’etais vraiment embeté par l’aspect brillant et noir profond de la replique… il me faut absolument un fond mat et plutot clair pour photographier correctement mes travaux, en faisant ressortir mes gravures. Et ce fond rempli tout les criteres, en plus de donner un coté « atelier » aux photos 🙂

        J'aime

  1. Salut ! Encore une bien belle réalisation !
    Par contre, Beretta avait déjà bien avancé son mécanisme (fixation du canon etc…) avant que Walther ne sorte son p38. Regarde des photos de Beretta 1934 et tu verras que cela ressemble beaucoup à un 92s mais miniature. Effectivement les deux armes se ressemblent beaucoup, mais je pense que Beretta avait déjà bien avancé le projet avant que le Walther ne sorte. Bien que je pense que pour les beretta plus moderne, l’influence du P38 doit être notable.
    D’ailleurs, je pense que le desert eagle est un peu inspiré du P38 (système de guide ressort, de canon apparent et de sûreté vraiment similaires. Surtout que l’Allemagne a fourni en arme Israël peu de temps après la guerre (en Mauser notamment).

    J'aime

    1. Salut Yannis! Merci pour le compliment, et pour le complément d’infos 😉 Maintenant que tu le dis, tu as sans doute raison, et idem pour le desert, je le trouvais deja proche du m9 mais c’est vrai qu’il l’est encore plus du p38!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :