Custom Fusil d’assaut Type 56 Norinco (AEG)

Vous l’ aviez aperçu dans mon article de blog sur l’ OP Greeley à venir… Le custom étant enfin terminé, en voici une présentation plus complète!

Pour vous situer le contexte initial de ce projet, cette AK était un gros patchwork de pièces.

Initialement cette réplique est construite sur une base d’ AK47 plastique cheap (cyma, vu la gearbox), sur laquelle l’ ancien proprio avait monté un corps en tôle embouti et une poignée plastique style AKM, un cache flamme biseauté d’ AKM, ainsi qu’ un front sight d’ AK74 cette fois… Et un kit bois fait maison en contreplaqué, ressemblant de loin (très loin…) à celui d’ une AKM.

La réplique m’ avait également été fournie avec un chargeur simili- bakélite.

Wrong AK47 old inokatsu marui kit1

En prenant en considération le fait que le front- set, le canon, le tube gaz étaient eux restés d’origine, et donc de type AK47, le moins que l’on puisse dire est que le résultat n’ était pas très homogène!


Présentation

Tout va tourner autour de cette pièce centrale, ce corps en acier en tôle embouti… Dont je ne retrouve quasiment aucune trace sur le web! Sorti de mémoire milieu des années 2000 par Inokatsu (ou LCT, l’ un fabriquant pour l’ autre en réalité), ce corps « Old Gen » (C’ est à dire pour AK47 à architecture type Marui), était une vrai rolls à sa sortie, plus vrai que nature et, chose rare pour l’ époque, était muni d’ un rail latéral pour optique de visée!

Combiné à son top cover en tôle ondulé, c’ était l’ un des premiers kit qui permettait de donner un look d’ AKM à sa réplique d’AK47, à l’ époque ou n’ existait dans les boutiques que de l’ AK47 classique, c’ est a dire « type 3 » a corps fraisé. Guarder avait bien sorti un kit complet d’ AKM en acier… pour plus de 700 ou 800€!

Cependant la chanson n’ est plus du tout la même maintenant, avec toutes le déclinaisons d’ AK disponibles sur le marché, toutes plus vraies que nature, chez LCT, E&L, VFC… Et pour des prix beaucoup plus abordables. Ce corps fait même figure de mouton à 5 pattes, car look AKM certes, mais fixation de crosse type AK47, et fixation de front set à l’ ancienne avec vis planquées dans le puits de chargeur, façon AK47 Marui…

Mais à l’ époque pour le prix de la réplique avec ce corps acier, j’ y voyais une bonne affaire et une très bonne base pour me monter une réplique de méchant à moindre frais! Projet qui est finalement resté très longtemps en sommeil… Jusqu’ à ce que l’ Op Greeley me donne une bonne raison d’ y passer un peu de temps!


Objectif

En partant de ce corps et de ses contraintes, et pour aboutir à quelque chose de cohérent, l’ idée serait donc de me rapprocher du look d’ une Type 56 Norinco, des années 70, qui d’ après mes recherches combine justement l’ architecture d’ une AK47 « classique » aux évolutions trouvées sur l’ AKM, dont le fameux corps en tôle (images web):

Le fusil d’ assaut type 56 à connu tellement de versions et modifications qu’ il est difficile de s’ y retrouver… Corps usiné initialement, puis embouti, et d’ une version embouti à l’ autre, la position des rivets varie, le traitement de surface aussi, la forme de la crosse, de la poignée pistolet, du cache flamme, la position des points d’ attache de sangle… la présence d’ une baïonnette ou non…

Mais avec ce modèle Norinco en référence, les approximations seront minimes à mes yeux. Au jeu des 7 erreurs, nous le verrons à la fin mais j’ ai seulement noté la position de deux rivets, la position de l’ attache sangle sur le corps au lieu de la crosse, et les marquages en alphabet cyrillique au lieu de latin (versions export, semi-auto only) ou de sinogrammes (marché chinois, avec full auto)  🙂

Voici un site très complet sur le sujet: the chinese ak-47 blog.

Les plus critiques remarquerons également que les chargeurs chinois sont différents des modèles sovietiques, au niveaux des nervures de rigidité inférieures et de l’ arête de jonction des deux demie- toles à l’ arrière …


Réalisation

– Front set:

Histoire de rentre la base de la réplique plus homogène et solide, j’ ai commencé rapidement après l’ achat de la réplique par remplacer le front set plastique par un modèle métal G&P.

Puis un front sight d’ AK47 est venu remplacer le modèle AK74 initialement installé. J’ai modifié ce front sight en fermant le protège guidon à l’ aide de mastic, pour répliquer le front sight spécifique d’une type 56.

Airsoft AK47 front sight type56 mod5.jpg

– Capot supérieur:

Le capot supérieur en tôle ondulée Ino a été remplacé par un modèle lisse, G&P, en acier bronzé lui aussi pour ne pas dépareiller l’ ensemble. Le rendu du traitement de surface n’ était toutefois pas identique, plus « épais », plus mat… C’ est un peu moins flagrant après plusieurs graissages et passages de laine d’ acier pour imprégner la matière et légèrement polir le traitement de surface.

Airsoft G&P AK47 INOKATSU AKM top covers1.jpg

– Poignée:

J’ ai remplacé la poignée type AKM par le modèle bois de chez LCT, compatible corps tôle grâce à sa bague d’ adaptation. La poignée présentait une très belle couleur brune d’ origine, mais comportait quelques défauts… Premièrement, comme la plupart des poignées bois pour AK, elle est très épaisse et plus longue que la normale. Il faudra faire avec, pas d’ autre choix pour loger le moteur sans fragiliser l’ ensemble. Mais plus embêtant, elle est trop large au niveau de la jonction avec la bague acier, notamment à l’ avant… au point de gêner pour appuyer sur la détente!

Il va donc falloir jouer de la lime et de la toile émeri, tant pis pour la jolie teinte d’ origine, il faudra de toute façon que je refasse la finition pour coller au rendu qu’auront la future nouvelle crosse et garde- main…!

– Crosse & garde main:

Venons- en aux bois. Initialement la réplique était donc équipée d’ un kit bois « home made » par son ancien proprio, en lamellé collé / contreplaqué façon Akm, assez moche au final… La réalité est cruelle, mais je ne dénigre pas pour autant le travail fourni pour réaliser un tel kit bois à la main! Comme vous allez le voir, ce fut énormément de boulot pour moi aussi malgré l’ aide de ma machine numérique… La crosse était cependant trop longue, avec une courbure « étrange » sur sa partie haute, et le garde main trop gros et aux formes approximatives.

Airsoft AK47 laminated wood stock home made1

Et la crosse a, en plus de cela, fini par casser en début d’ année… Une bonne raison pour remplacer tout ça!

Vu la difficulté pour trouver des kits bois AK47 airsoft encore disponibles, deux choix se présentaient à moi: convertir un vrai kit bois ou m’en faire un moi même. Bricoleur que je suis, j’ ai donc opté pour la seconde option 🙂

On commence par chercher des exemples de crosses et garde-main RS, pour bien visualiser les formes de ceux- ci, pour les reproduire au mieux avec un logiciel de CAO (Fusion 360 ici). Pour les cotes, on extrapole en se basant sur les dimensions des éléments de la réplique: plaque de crosse, adaptateur de fixation sur le corps, et emplacement des deux moitiés du garde main.

On passe ensuite à la partie FAO (CAM en anglais): programmation des phases d’usinage:

Il est temps de passer à la réalisation! Je décide de commencer par la crosse.

Crosse:

Pour assurer le coup – c’est à dire ne pas gâcher de bois ou casser un outil en cas de mauvais paramétrage, et être sûr de ne pas m’ être planté dans mes cotes également, en vérifiant que la pièce se monte…- je réalise une première pièce de test; un morceau de crosse, au niveau de la liaison corps. La crosse sera en chêne, un bois plutôt dur mais solide, et à la teinte proche de celle de la poignée LCT.

Et je fais bien de faire ce test d’ usinage, car ça ne se monte pas. L’ angle et la profondeur du logement de la patte inférieure n’ est pas suffisant, et il faudra que j’ ajoute un rayon dans le fond ( marqué grâce à un trait noir sur la pièce usinée). Mes paramètres d’ usinage ne sont pas trop mal, mais je pense qu’ il est possible de faire mieux…

La 2eme pièce de test est Ok, ça se monte correctement et les usinage sont plus propres. On attaque donc la crosse complète! J’ usine au préalable dans une plaque de MDF un logement de la taille de mon brut, ce qui va me servir de plateau martyr & de montage d’ usinage. On commence par l’ usinage des faces intérieures.

Impeccable, les usinages sont propre. On retourne le brut et on attaque la face extérieure:

Et la, 2 problèmes… 1er soucis, les passes de finitions ne sont pas assez profondes, les passes d’ ébauches sont encore visibles sur les pièces finies… Et 2eme problème beaucoup plus embêtant, les deux demies- coques ne s’alignent pas correctement! Je me suis planté dans les dimensions de mon brut par rapport à ce que j’avais programmé… 3 bons millimètres de décalage suivant l’ axe Y entre l’intérieur et l’extérieur, et donc un décalage total de 6mm entre les deux pièces… Je suis bon pour tout recommencer! 😦

La deuxième tentative sera heureusement la bonne! la passe de finition est beaucoup plus propre et élimine quasiment toutes les traces des usinages d’ ébauche, et le décalage intérieur/ extérieur est minime. A peine 0.8mm au total entre les deux coques.

Je colle donc les 2 parties ensemble, et passe au ponçage.

Vient ensuite l’ assemblage. Pour se faire, je présente la crosse sur la réplique, et je trace au marqueur l’ emplacement des perçages de fixation.

AK47 milled wood stock1

Idem pour le talon de crosse, qui sera directement vissé sur la crosse comme sur les vrais, je ne conserve pas le système de clipsage en plastique d’origine.

Je perce, je chanfreine, je taraude…

A ce stade, ne reste plus qu’ à vernir la crosse (et la poignée LCT, du coup). Pour approcher la teinte des vrais crosses de Type 56, j’ utilise un vernis teinté « Acajou clair ». En attendant d’ usiner le garde main, j’ applique juste deux couches (avec un ponçage au grain fin entre les deux, pour « lisser » le tout), pour protéger le bois. Une fois vernis, la teinte de la crosse et de la poignée restent très proche, impeccable!

Garde Main:

Je passe donc aux deux pièces du garde- main. Je vais la faire courte pour cette partie, mais pas mal de galères et de foirages là aussi : décalage intérieur/ extérieur encore, dégagement insuffisant pour usiner en une seule phase… fraises trop courtes… erreur de programmation engendrant une collision entre l’ outil et la pièce… Mais je vous laisse découvrir en photos la version finale:

Une fois l’ usinage terminé, et l’ensemble poncé et vernis, le résultat parle de lui- même:

Seul regret, les passes d’ usinages sont encore légèrement visible malgré les ponçages sur la crosse. J’aurais dû utiliser un pas plus fin pour les passes de finition, comme pour le garde- main, car les marques n’ y sont pas visible…

Petite comparaison de la crosse initiale et de ma crosse fraichement terminée:

Airsoft AK47 custom stocks comparison1.jpg

– culasse:

Autre détail important différenciant la type 56 Chinoise de l’ AK russe: la culasse « chromé »!

J’ ai longtemps hésité avant d’ attaquer cette modif’, de peur de foirer la belle culasse d’ origine Ino… En suivant les conseille d’ un ami, je me suis finalement lancé, à la laine de fer et à l’huile de coude, afin de n’ éliminer que très progressivement et très superficiellement le traitement de surface initiale pour faire réapparaitre légèrement la teinte naturelle de l’ acier. Cela donne une teinte grisée à la culasse, subtile.

– Chargeurs:

J’ai très vite remplacé le chargeur bakélite de la réplique par deux chargeurs tôle, midcap, de chez cyma. C’est déjà plus cohérent, mais les chargeurs Cyma sont en tôle peinte. C’ est mieux une fois usés/ patinés, mais pas ce qu’ il y a de plus réaliste tout de même. Et 2 midcaps, c’ est un peu juste pour partir en OP avec règles d’ emport limités!

J’ ai donc poussé le vice jusqu’ à acheter un lot de 5 chargeurs supplémentaires E&L, en tôle bleuie/ bronzé cette fois! Leur rendu colle super bien à celui du corps Ino de la réplique, c’ est top!

Airsoft AEG cyma E&L ak47 mags comparison1.jpg

– Interne:

Rapidement, petit passage en revue de l’ interne de la bête.

Initialement, du cyma d’ origine partout, hormis pour 3 éléments lors de l’ achat de la réplique: le joint hop up qui avait été remplacé par un Guarder transparent, le canon, un 6.04 systema, et le ressort, de type inconnu. Pas folichon au premier abord, pas réactif du tout, mais un 340fps/ 0.20g plutôt constant et une très bonne portée/ précision, avec un hop up qui lève rapidement la 0.25g ( ce qui indique généralement à un Joule Creep bien exploité tout en restant dans les clous niveau puissance!).

J’ ai donc simplement amélioré la partie motorisation en remplaçant le moteur vraiment mollasson et peu coupleux (étonnant pour du Cyma, habituellement je trouve leurs moteurs lents mais avec un bon couple…) et les engrenages. Moteur Element Ultra Torque et engrenages Ultra HiSpeed 13:1 ATM.


Terminé!

Je n’ ai pas compté les heures passés la dessus (beaucoup trop aux yeux de ma femme…) mais le jeu en valait la chandelle à mes yeux 🙂 Cette réplique qui prenait la poussière est devenue une de mes réplique préférée depuis qu’ elle est terminée!


Et pour du Vietnam???

Pour l’ OP Greeley, en remplaçant le cache flamme d’ AKM par un cache flamme d’ AK47, je me retrouve avec une réplique « approchante » de type 56 en tôle, modèle précoce, c’ est à dire approchant les modèles que l’ on retrouve désignée « First Punch » ou « 2nd Variation » dans le lien ci- dessous:

The AK Forum

Vietnam Type56 airsoft custom1

Ces versions précoces sont données pour avoir été conçues courant 1967 sur ce forum, mais aperçu seulement au Vietnam en 1970 au plus tôt… Idem pour L’ AKM, conçu en 1959, Mais très rarement vu en photo sur mes diverses recherches… C’ est une question d’ implication des soutiens communistes du Nord Vietnam, et de renouvellement de stock! Les pays du Pacte de Varsovien et en particulier la Chine et l’ URSS ont soutenu le Nord Vietnam dans le conflit, en tapant dans les vieux stocks et ont donc principalement commencé par fournir de l’ AK et Type 56 à corps fraisé au Nord Vietnam communiste… Et une fois le vieux stock écoulé, les nouveaux modèles emboutis ont commencé à faire leurs apparition!

Cela explique aussi pourquoi on retrouve aussi parfois de l’ AK roumaine, du matériel est-allemand, etc. dans les mains de soldats de l’ ANV.

Un peu de lecture sur ce sujet: Chinese and Soviet involvement in Vietnam

Le résultat ne sera donc pas une de ces AK47 ou type56 « milled » (corps usinée) majoritairement utilisées durant le conflit vietnamien, ni une AKM, ou une type 56 tôle à baïonnette désignée « mass produced » dans la discussion sur The Ak Forum, qui n’ auront finalement que très peu été utilisées au Vietnam (mais que l’ on vois pourtant régulièrement au cinéma, dans les jeux vidéos… et même répliqué par Real Sword comme étant le modèle « Vietnam »…!)

La seule chose vraiment « hasardeuse » sur ma réplique pour du Vietnam, surtout car je n’ ai pas trouvé d’ exemple photo pour le valider, sera la plaque latéral pour optique de visée. Conçu dès 1954 en Russie d’ après certaines sources, mais alors installée de manière ultra ponctuelle et anecdotique à priori, et plutôt pour les armes spécialisées (svd…)

ref. rail

Mais je devrais m’ en accommoder, car je ne vois pas comment je pourrais ôter ce rail proprement!

Toujours d’ après mes recherches, ce rail latéral a commencé à apparaitre de manière plus récurrente courant 70 me semble t’ il, surtout avec l’ arrivée de l’ AK74 en URSS. Donc même si ça peut coller niveau dates, pas sûr qu’ il y en ai réellement eu sur le terrain au Vietnam, et encore moins installé sur type 56! Et si c’ était le cas, cela a dû être vraiment très ponctuel. Ne pas faire d’ une exception la règle!

opgreeley1
(c) Quentin

-kC-

9 commentaires sur “Custom Fusil d’assaut Type 56 Norinco (AEG)

Ajouter un commentaire

    1. Merci oioi! C’est clair que ce genre de projet, ca ne sort pas tous les jours! Ca m’a pris enormement de temps… Et toi, a quand un nouvel article? C’est calme en ce moment :p

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est le genre de projet que tu muris quelques années entre excitation du début puis oubli après être passé à un autre projet puis tu t’y remets…. j’en ai des tas comme ça…
        Mais j’adore vraiment la rédaction de ton article c’est très fourni tout en étant simple et concis… parfait !
        Ouaip ici c’est assez calme, énormément de boulot côté pro dont une thèse à rédiger. Je devrai voir un peu le jour à partir de juillet ! Et j’ai un paquet de trucs dans les cartons 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Cool, hate de voir de la nouveauté de ton coté 🙂 Ici c’est un peu pareil, je prepare Greeley mais apres je vais un peu lever le pied, c’est trop la course avec le boulot en ce moment… :/

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :